Gong tibétain, quelle utilité ?

Entre mythe et réalité le gong tibétain a toujours été un véritable mystère, et beaucoup cherchent son utilité.
Il s’agit donc d’un outil puissant, il est ainsi conseillé de l’utiliser avec amour et douceur.
Traditionnellement, chaque gong est un guide, sa pratique n’est pas une chose ordinaire. De lui sont nés toutes les musiques, tous les sons et tous les mots.

Les vibration que dégage le gong tibétain , ont un impact sur le corps, elles stimulent l’eau qu’on a dans son corps grâce à l’onde Alpha qu’émet cet objet, et accompagné d’une respiration abdominale et profonde, le son produit aide : à équilibrer les deux hémisphères du cerveau, supprimer l’énergie et les émotions négatives, récupérer après une maladie, des traumatismes et des traitements médicaux invasifs, améliorer le sommeil, augmenter le flux vital d’énergie, la créativité, l’intuition et la motivation, supprimer les blocages et les toxines, stimuler la circulation sanguine et réguler le fonctionnement hormonal, renforcer le système immunitaire, réduire le stress etc…

Le gong fait “disjoncter” le mental, car celui-ci n’arrive pas à localiser la source de la vibration sonore, ni à identifier la nature du son entendu. Le mental baisse alors sa garde et libère les blocages, les émotions et les sentiments emprisonnés dans la structure corporelle.

Il fait “vibrer” toutes les cellules du corps et permet à celles-ci de capturer les fréquences dont elles ont besoin, et stimule le système glandulaire pour qu’il ait un niveau de fonctionnement plus performant.

Les sons des gongs ne laissent personne insensible, ils touchent au plus profond de l’être, là où le mental, l’intellect n’interviennent pas. Les fréquences sonores des gongs établissent un pont jusqu’au véritable « soi », jusqu’à sa nature divine.

D’après certains praticiens les vagues sonores des gongs stoppent les vagues du mental humain, cette capacité des gongs à apaiser le mental et à vaincre sa main mise sur la conscience est utilisée par de nombreux yogis indiens.

Il est important de mentionner que le mental n’a aucun moyen de résister aux sons des gongs, il rentre dans une vacuité, un vide. Avec ce lâcher prise du mental, le receveur entre dans un état transcendantal ou état de vide dans lequel sont atteint des vérités intimes ou des visions spontanées.Le résultat de cette incapacité du mental à identifier et à prévoir un tel son, c’est qu’à l’intérieur du son du gong les gens entendent souvent une multitude d’autres instruments, car l’esprit tente, sur un mode créatif, de faire des comparaisons ou des différences avec ce que ça pourrait être.

Les gongs génèrent des puissantes vagues sonores, purificatrices, libératrices. La montée et la descente du son par alternance induisent une vacuité mentale comme dans une profonde méditation et un lâcher prise total du corps physique.

Les fréquences sonores des gongs sont de véritables sons cosmiques, une authentique musique céleste.
Si l’en crois les personnes qui l’utilise, entendre un gong pour la première fois est un défi surprenant et quasi-unique dans l’expérience du son. Il s’agit d’un instrument musical différent de tous les autres, à la fois dans son comportement et dans ses effets sur celui qui l’écoute.

Nous vous invitons également à lire notre article: “Le bol tibétain thérapeutique : Pour quelle utilisation ?

(2)