Coronavirus : les restrictions et recommandations augmentent

Entre confinement et masques obligatoires, de nombreux pays adoptent des mesures restrictives, et ces pays font de leur mieux pour contenir l’épidémie de coronavirus.

Le simple conseil et recommandation qu’à partir de ce jour, alors que le monde est confronté à une forte marée d’une nouvelle vague coronavirus, le porter des masques de protection contre Covid-19 dans les transports et les lieux publics devient obligatoire.

Coronavirus: Qu’en est-il en France?

En France, des milliers de cas de Covid-19 ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, et les masques qui étaient obligatoires dans certains quartiers de Paris, et même à Nice le sont devenus à Lyon dans une partie du centre-ville.

Selon le gouvernement local, cette mesure affectera les rues les plus fréquentées, et devrait permettre d’empêcher le retour des vacanciers et de lutter contre l’épidémie en début d’année scolaire.

Cependant, comme les Toulousains, les Lyonnais peuvent être réservés et critiques. Les Toulousains doivent porter des masques depuis vendredi dernier.

La grosse blague en ce moment : « Pourquoi ne pas mettre les masques sur les animaux, car ils peuvent propager des virus » .

État des lieux dans le reste du monde

Partout, dans le monde, la deuxième vague s’accélère et s’installe.

Madrid et le coronavirus

À Madrid, il est désormais conseillé aux gens de limiter leur vie dans les zones les plus touchées par le coronavirus, et le nombre total de cas confirmés en Espagne a augmenté de plus de 8000 en 24 heures.

L’Angleterre et le Covid-19

En Angleterre, les recommandations sont toutes aussi rigoureuses. Les mesures de confinement ont été renforcées dans de nombreuses régions du nord-ouest. Birmingham, deuxième ville la plus peuplée du pays, est sous surveillance.

À partir de minuit, les villes d’Oldham et de Blackburn et certains habitants du district de Pendle (près d’un million d’habitants) ne pourront plus rencontrer leurs familles.

La Tunisie

En Tunisie, la reprise du couvre-feu de 17 heures à 5 heures dans la ville orientale d’El Hamma (100 000 habitants), où de nombreux cas ont éclaté.

Vendredi, au Liban, une réincarcération de deux semaines a pris effet, alors que le pays faisait face à un taux record de patients Covid-19 en plus des blessés hospitalisés suite à l’explosion du 4 août.

Coronavirus: Une évolution surprenante

Après avoir montré des signes positifs de rétablissement de la situation au printemps dernier, l’épidémie qui est apparue en Chine en décembre de l’année dernière a repris, à l’occasion des vacances et des réunions de famille et des fêtes, une période dangereuse.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adnan Gibriasos, a déclaré lors d’une conférence de presse à Genève qu’il espérait “mettre fin à cette pandémie dans moins de deux ans”.

Début août, le comité d’urgence de l’agence des Nations Unies a parlé d’une pandémie qui “sera certainement très longue” et qui aura un impact sur “les décennies à venir”. Sur le terrain, elle a continué à s’installer.

Enfin, ce samedi à Leipzig, en Allemagne de l’Est : environ 4000 volontaires participeront à la simulation du concert, le but est d’aider les scientifiques à mieux comprendre la propagation des virus dans les espaces confinés.

(0)